Avertir le modérateur

Suisse

  • Rendez-vous Bundesplatz 2019 à Berne (Suisse)

    Le spectacle Rendez-vous Bundesplatz 2019 FIRST STEP a lieu jusqu'au 23 novembre, à 19h00 et 20h30, et aussi à 21h30 les vendredis et samedis, devant le Palais fédéral à Berne.

     

    FIRST STEP

    Il y a cinquante ans, Neil Armstrong a accédé à un corps céleste où aucun humain n’avait jamais été auparavant : L’homme sur la lune devint réalité. Le 19 octobre 2019, nous enverrons le Palais fédéral sur la lune. Ou la lune sur le Palais fédéral.

    Pour la neuvième fois cette année, Rendez-vous Bundesplatz donne une nouvelle dimension au bâtiment du Parlement suisse pour célébrer un événement qui a captivé environ 600 millions de personnes devant leurs écrans les 20 et 21 juillet 1969. Ils ont vu le premier homme poser le pied sur la lune lors d’une émission en direct. C’était le pied gauche, du reste.

    Pour la réalisation de FIRST STEP, la productrice et organisatrice Brigitte Roux de Starlight Events a engagé le collectif lumière Lichttapete de Vienne.

    Lichttapete est dédié à l’art du changement virtuel de papier peint sous forme de mises en scène multimédia. Ils racontent des histoires sur les façades de maisons qui enchantent et mènent à des lieux lointains.

    Au cours des dernières années, Lichttapete a produit des spectacles sur des bâtiments de renommée internationale avec des projections cartographiques en 3D sur mesure. Les images ou les objets en mouvement sont projetés avec précision sur des façades ou autres supports. Par exemple sur l’opéra de Zurich, le musée d’Histoire de l’art de Vienne ou le musée Hofburg d’Innsbruck.

    Et maintenant, la façade du Palais fédéral va devenir la scène d’un spectacle audiovisuel unique. Ce que nous pouvons dévoiler, c’est que « First Step » retrace l’histoire des premiers pas. Des premières visions spatiales de l’humanité à la préparation des astronautes en passant par le premier contact de l’homme avec la lune. En outre, il est fait référence à l’utilisation des technologies suisses, qui ont contribué de manière significative au succès des missions Apollo.

    Étroitement liés aux inspirations musicales, nous accompagnons les astronautes en route vers la lune, en apesanteur et dans leurs pensées loin de la terre.

    Rendez-vous Bundesplatz souhaite un bon alunissage.

    Starlight Events GmbH

    Brigitte Roux
    Producteur et organisateur Rendez-vous Bundesplatz

    Source: Rendez-vous Bundesplatz

     
     

  • La Suisse en time-lapse...

    La Suisse, de jour et de nuit, en time-lapse...

     

    En 2012:

     

     

     

     

    Le Tessin, en 2013...

     

     

    Zurich by night, en 2016...

     

     

    En 2017...:

     

    Creux du Van (NE)

    Brienzer Rothorn (BE)

    Rifugio al Legn (TI)

    Glacier du Rhône (VS)

    Zermatt (VS)

    Dent de Jaman (VD)

    Pilatus (LU)

    Bischofszell (SG)

     

    En 2017...:

  • Suisse: le nouveau billet de 1000 francs a été dévoilé

    banknote_widget_series_9_design_denomination_1000_front.jpg

    Lire la suite

  • Rendez-vous Bundesplatz 2018 , un son et lumière à Berne

    Rendez-vous Bundesplatz 2018

     

    Bienvenue au 8e Rendez-vous Bundesplatz, la place située devant le Palais fédéral au cœur de Berne qui, pendant cinq semaines en automne, est dédiée chaque soir à la merveilleuse histoire du petit prince, sous une forme légèrement abrégée.

     

    Rendez-vous Bundesplatz :

     

    Tous les jours à partir du 19 octobre au 24 novembre 2018

    Tous les soirs à 19 h et 20 h 30

    Les jeudis, vendredis et samedis spectacle supplémentaire à 21 h 30

     

    Durée: 25 minutes

     

     

     

     

    Rendez-vous Bundesplatz 2017

     

     

    Rendez-vous Bundesplatz 2016

     

     

    Rendez-vous Bundesplatz 2015

     

     

    Rendez-vous Bundesplatz 2014

     

     

    Rendez-vous Bundesplatz 2013

     

  • Des trains pas comme les autres en (et La) Suisse en train - Échappées belles

    Deux émissions qui parlent des trains en Suisse...

     

     

     Et en bonus:

     

     

     

     

     

     

  • Suisse: Migros et ses augmentations du sucre et du lait: la réponse des paysans romands

    Comme je l'avais annoncé lundi, Migros a augmenté le 1er février le prix du sucre et du lait avec des arguments douteux:


    Migros annonce ce lundi (Migros Magazine n°5, page 29) une augmentation des prix du sucre, du lait et du beurre.

    Pour le lait et certains produits laitiers, c'est suite à la décision de l'interprofession du lait, dont Migros et ELSA en font partie, de payer le kilo de lait 2 centimes de plus à partir du 1er février 2012, hausse qui sera répercutée sur le prix de vente.

    Exemple: le litre de lait Valflora HP passera de 1.10 à à 1.15 fr. ...

    Raisonnement de béotien: donc Migros se mettra entre 1 et 3 centimes dans la poche par litre de lait (Migros paye le producteur au kilo...)...

    Concernant le sucre, l'explication est un peu plus douteuse:

    "Du fait de mauvaises récoltes et d'une diminution des stocks, le prix du sucre augmente. Les produits  vendus à la Migros se composent avant tout de sucre suisse pour lequel le distributeur ainsi que ses entreprises industrielles doivent payer davantage. Cette hausse contraint Migros à augmenter le prix de ses articles contenant du sucre. Sont concernés les biscuits, bonbons, confitures, produits laitiers, boissons sucrées, sirops ainsi que, naturellement, le sucre dès le 1er février."

    Le kilo de sucre cristallisé passera de 1.15 à 1.25 fr. ...

    Alors là, faudra m'expliquer cette phrase:

    "Du fait de mauvaises récoltes et d'une diminution des stocks..." en sachant que la récolte 2011 a été une année record (lire ici ):

    1.85 million de tonne ont été récoltée soit une hausse de 20% en comparaison de la moyenne des cinq dernières années.

    Il y a aussi ce rapport :

    Campagne 2011

    Rapport sur la transformation des betteraves dans les sucreries

    d’Aarberg et de Frauenfeld

    15ème semaine: 21.12.11 jusqu’ à la fin de la campagne 2011


    Après exactement 98  jours d’activité, les machines se sont tues  le 27 décembre à la  sucrerie d’Aarberg. Depuis le 21 septembre, date du début de la campagne, ce sont près de 928'000 t de betteraves avec 18 % de teneur moyenne en sucre qui ont été traitées. A la fabrique de Frauenfeld, l’activité s’est légèrement prolongée et a pris fin le 29 décembre après 103 jours. En incluant les betteraves bio, le volume transformé atteint 926'000 tonnes pour une teneur moyenne en  sucre de 17.7 %.

    Sous plusieurs aspects, 2011 aura été une campagne spéciale, caractérisée par un rendement élevé de betteraves d’excellente qualité. Dans l’ensemble, 1.85 million de tonne ont été récoltées, ce qui correspond à un rendement moyen de 92 t/ha. Les conditions météorologiques ont été particulièrement favorables en ce qui concerne la récolte, la livraison et la transformation des betteraves.

    Pour les deux fabriques, le stockage des importantes quantités de sucre et la valorisation des pulpes ont représenté un réel défi.

    Ainsi s’achève une excellente année sucrière. Les sucreries adressent leurs remerciements à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à son bon déroulement et prennent définitivement congé de leurs lecteurs tout en leur adressant leurs meilleurs vœux pour une excellente nouvelle année.

    Aarberg, 30.12.2010/bs

    Donc Migros nous prend vraiment pour des...


    Voici la réponse d l'AgorA, l'association des groupements et associations romands de l'agriculture:




    Hausse du prix du sucre : Migros trompe les consommateurs


    Hausse du prix du lait et du beurre : Migros vole les consommateurs 


    AGORA - Lausanne, 1 er  février 2012.

     –  Dans son édition de lundi dernier, Migros Magazine annonce une hausse du prix du sucre, du lait et de certains produits laitiers dès le 1 er  février.  Les arguments du grand distributeur sont infondés, voire mensongers. AGORA réagit et conteste les pratiques de Migros, car elles mettent directement en cause l’agriculture et les exploitants. 

    Pour justifier la hausse du prix du sucre (et de produits dérivés comme biscuits, bonbons, confitures,
    boissons sucrées, sirops,…), Migros évoque d’une part de mauvaises récoltes et une baisse des stocks,
    expliquant d’autre part qu’elle se fournit principalement en sucre suisse, « …pour lequel le
    distributeur ainsi que ses entreprises industrielles doivent payer davantage ».

    En Suisse, la récolte de betteraves 2011 a été une année record avec 1.85 million de tonnes, soit une
    hausse de 20% en comparaison à la moyenne des cinq dernières années. Les sucreries d’Aarberg et de
    Frauenfeld le confirment : « 2011 aura été caractérisée par un rendement élevé de betteraves
    d’excellente qualité ».

    Du fait de la libéralisation des marchés, le sucre suisse est arrimé au marché international. Migros a pris dernièrement des options d’achat à des prix élevés, cherchant à s’abriter d’une hausse du cours du sucre – qui ne s’est finalement pas concrétisée. Il faut donc bien que le grand distributeur trouve des arguments et des boucs émissaires  pour attraper son opération spéculative ratée. Le prix de la betterave sucrière suisse a été quasiment divisé par trois ces six dernières années. À double titre, il est ainsi faux de prétendre que le sucre suisse coûte plus cher.

    L’interprofession du lait (IP-Lait, dont Migros et ELSA font partie) a décidé d’augmenter le prix
    indicatif du kilo de lait de 2 centimes à partir du 1 er  février. Le distributeur répercute cette hausse sans
    attendre, alors qu’il y a deux mois, lorsque le prix indicatif du lait a baissé de 4 centimes, Migros n’a
    pas claironné de baisse de prix consécutive sur ses produits laitiers. Dès aujourd’hui, Migros n’hésite
    donc pas à faire passer les consommateurs à la caisse, gonflant le prix de son litre de lait Valflora HP
    de CHF 1.10 à CHF 1.15 – ou comment procéder à la multiplication des centimes du lait.

    Dans ces hausses de prix, AGORA voit une manœuvre politique populiste qui affecte sournoisement l’image des métiers de la terre. L’an dernier, les ventes de Migros (CHF 21.045 mia au total) ont régressé de CHF 155 mio, soit 0.7%, alors que la fréquentation des magasins a augmenté. Migros a par ailleurs concédé une baisse moyenne de ses prix de 3.9% pour contenir les offensives des harddiscounters allemands. C’est davantage de ce côté qu’il faut aller chercher la réelle justification de ces
    hausses de prix. C’est évidemment plus simple pour Migros de faire porter le chapeau à l’agriculture
    suisse.

    Renseignements : Walter Willener, Directeur AGORA, 079 689 31 06

     

    Bon à savoir a contacté Migros. La réponse est à lire ici .

    En allemand, il y a l'article des Schweizer Bauer à lire ici et cet article du Blick à lire ...



     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu